Expérimentation réseaux sociaux

mardi 3 juillet 2018
par  Emmanuelle BOYER


ATTENTION : PAGE ACTUELLEMENT EN TRAVAUX !!


Facebook, un réseau social au service d’un projet pluridisciplinaire et collaboratif ?

Pourquoi se lancer dans le projet Facebook ?

  • Un travail pluridisciplinaire peu visible dans le cloisonnement de nos matières :
    • Voir et faire voir ce que les élèves font dans les différents ateliers : aux autres membres de l’équipe, à tous les élèves, aux parents. (exemples de productions : 2014/2015 type magazine de vulgarisation scientifique posté sur ISSUU https://issuu.com/duclaux/docs/maga... ; site de publication en ligne gratuit Padlet vidéos 2016/2017 https://padlet.com/0150646w_cdi/kkn... )
    • Valoriser le travail des élèves : productions variées (textes, sons, vidéos)
    • Partager les avis et les commentaires (interactivité)
    • Informer des évènements (sortie étoiles, observation Saturne, observation Lune, sortie pédagogique sur le terrain ...)
    • Inciter les élèves à se tenir informé des actualités autour de l’objet de notre étude : la sonde Cassini Huygens (son crash et l’exploitation de ses dernières données) Padlet septembre 2017 https://padlet.com/0150646w_cdi/cassini
    • Réfléchir aux droits et devoirs des usagers des réseaux sociaux
  • Nécessité de trouver un outil :
    • Facile d’accès partout et sur tout support - lycée, domicile, ordinateur / téléphone portable.
    • Facile d’utilisation : déjà connu par les élèves.
    • Attractif afin de susciter l’intérêt, la motivation du plus grand nombre des élèves : C’est une interface attractive pour eux, qu’ils connaissent bien et dont ils maîtrisent les codes. La connexion ne leur demande aucun effort : elle s’ancre dans leurs pratiques quotidiennes de l’Internet.

Déroulé : l’ensemble des séances suivantes sont conduites conjointement par l’enseignante d’histoire géographie et la professeure documentaliste

  • 1) Une première séance pose la problématique aux élèves : quel outil utiliser afin de travailler de façon collaborative et de partager autour du projet astronomie MPS de cette année ?
    • Quel réseau social utiliser ?
      Réinvestissement du sondage CDI « Internet Intranet responsable » mené auprès de 250 élèves de seconde en septembre 2017.
      Les élèves sont amenés à reconnaître l’utilisation massive des réseaux sociaux dans leur vie quotidienne.
      Lesquels ? Snapchat, Youtube, Instagram…
      Pour quels usages ? les RS sont d’abord utilisés pour visionner des images, des vidéos…
      Quelle pratique privée ? Rôle de consultation : assez passif.
      Comment en faire un outil de production collaborative ?
      Quelle pratique publique et pédagogique ? Nécessité de produire et d’échanger, sur un sujet précis, avec des codes et des règles définies.
      Quelle place pour Facebook ? Nous explicitons notre choix de Facebook au détriment des autres alors qu’il n’est pas le plus utilisé par les adolescents. En effet, ce réseau social nous semble le plus fédérateur, car le plus populaire toutes générations confondues. Nous souhaitions associer davantage les parents au suivi du projet. En outre, Facebook présente un panel de fonctionnalités plutôt complet (partage de fichiers et de liens notamment) et la possibilité de créer un groupe secret, option retenue par tous.
      Les élèves semblent motivés par ce projet mais sont alors dans l’expectative quand au fonctionnement de ce groupe Facebook.
    • Quel cadre ? une réflexion est menée avec les élèves afin de définir les modalités de création du groupe et de son fonctionnement.
      Quel type de groupe choisir ? Public ? Fermé ? Secret ? https://www.facebook.com/help/22033...
      Nous constatons avec soulagement que les élèves sont, comme nous et comme le chef d’établissement, favorables à un groupe secret, même si ce n’est pas pour les mêmes raisons. Le projet astronomie est d’ordre scolaire et ils n’ont pas envie que leur travail soit accessible à tous. Tandis que nous privilégions la communauté fermée des personnes directement impliquées dans le projet sans « parasitage » par des intervenants extérieurs.
  • 2) Rédaction de la charte d’utilisation, lecture et commentaires.
    Une seconde séance est conduite autour de la CHARTE FACEBOOK, rédigée par nos soins, qui reprend et complète les idées de la séance précédente. Nous lisons de façon commune la charte afin d’expliciter les points qui pourraient poser questions et demandons la signature des élèves et des parents.
    Cette séance est une occasion pour revenir sur les principes de base de la confidentialité sur internet et de la protection des données personnelles. Quand bien même certains de nos élèves sont de grands utilisateurs des réseaux sociaux, ils ne semblent pas tous maîtriser ces principes. Ces apprentissages semblent donc indispensables.
  • 3) Séance de création des comptes pédagogiques : les élèves doivent créer des comptes spécifiques pour ce projet en ayant un protocole commun (adresse ent, nom : Duclaux, prénom personnel). Rapidement, face aux difficultés rencontrées, le protocole est aménagé. En effet, la politique de Facebook de lutte contre des faux comptes amène à de multiples demandes pour authentifier chaque compte (photographies, de numéros de téléphone…). Au bout de quelques créations de comptes, les nouvelles tentatives sont infructueuses.
  • 4) Les séances autour des posts élèves :
    L’intérêt du groupe Facebook étant de partager les informations et de susciter les commentaires, nous alimentons rapidement les pages avec les travaux déjà réalisés :
    • Article du quotidien La Montagne sur la visio-conférence avec Alice Le Gall en direct de Pasadena.
    • Posts autour des difficultés d’utilisation de Facebook visant à faire réagir les élèves
    • Lien vers le padlet sur l’actualité de la sonde Cassini https://padlet.com/0150646w_cdi/cassini
    • Articles des élèves sur la Sortie Saint Jean de Dône
    • De plus, les élèves sont amenés à créer un post (écrit, audio, ou vidéo) autour d’un aspect du projet AstroDuclaux qui leur a particulièrement plu en phase 1. Il s’agit d’un premier entraînement à une production de groupe, originale, autour du projet, avant la phase 3 et la création des capsules vidéo. UN POST TUTORIEL est déposé sur le mur du groupe. Voir trois exemples réalisation sur le padlet : https://fr.padlet.com/0150646w_cdi/...

Les problèmes / limites rencontrés :

    • Difficultés à créer un compte pédagogique : demandes de photographies et de numéros de téléphone pour authentifier le compte, qui sont en contradiction avec la volonté de protéger la vie privée, mais qui s’inscrivent dans une politique de lutte contre les faux comptes.
    • Désactivation de comptes : élèves, enseignants… Les deux administratrices ont vu leur compte désactivé après plusieurs mois d’existence. Elles ont dû attendre de confirmer leur identité. De plus, ces désactivation ont nécessité de reposter tous les messages, de redéposer tous les documents… Plus d’un tiers des élèves n’ont pu obtenir ou conserver leur compte.
    • Malgré les précautions draconiennes qui ont été prises, les propositions d’amis montrant la porosité du groupe privé ont été constantes (comptes personnels des élèves et de leurs amis).
    • Face aux problèmes d’accès au groupe, ce dernier n’a pas pu jouer sont rôle d’outil au service du projet pluridisciplinaire.

Bilan final :

    • Le choix a donc été pris de fermer le groupe et de mettre ainsi un terme à ce projet Facebook.
    • C’est une grande déception car nous n’avons pas encore trouvé le moyen de valoriser les travaux des élèves en dehors du cadre des MPS, d’impliquer davantage les familles dans le suivi du projet pas à pas et de favoriser plus encore les échanges entre les différents acteurs du projet.
    • Les difficultés rencontrées tiennent au fait que nous avons voulu utiliser un outil en en détourant l’usage. Un groupe secret, des comptes pédagogiques qui ne correspondent pas à des personnes réelles, entrent en conflit avec le fonctionnement d’un réseau social.
    • Finalement les capsules vidéo ont, cette année encore, été mises en ligne sur un Padlet : https://padlet.com/0150646w_cdi/ecv...
    • Cependant le bilan n’est pas seulement sombre, puisque cette expérience a permis un travail suivi et riche entre les deux professeures impliquées. De plus, les élèves ont adhéré au projet et ont été de véritables personnes ressources qui ont aidé à trouver des solutions aux problèmes rencontrés. Enfin, ce projet a permis de faire travailler les élèves sur des comptes rendus très réguliers et de formes variées de leurs recherches :

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Contact

IREM de Clermont-Ferrand

Directrice : Malika More

Tél. : +33 (0)4 73 40 76 95

Directeur adjoint : Nicolas Billerey

Tél. : +33 (0)4 73 40 71 12

Secrétariat : Françoise Toledo

Tél. : +33 (0)4 73 40 70 98

Chargée de mission : Aurélie Roux

Webmestre : webmestre